DRÔLES D’OISEAUX

KIWI

Kiwi

Emblème de la Nouvelle Zélande, de taille moyenne (30 à 60 cm) il n’existe nulle part ailleurs. C’est un oiseau coureur et nocturne. Ses plumes sont… comme des poils.

Ses ailes minuscules et cachées ne lui permettent pas de voler. Il n’en avait d’ailleurs pas la nécessité. Avant que l’homme n’arrive sur les îles et n’introduise les hermines, il n’avait pas de prédateur sérieux…

Pour chasser, il utilise son très long bec et ses récepteurs sensoriels perfectionnés, qui compensent sa mauvaise vue. Il frappe le sol de son appendice, à la recherche d’insectes et de vers. Fait exceptionnel, ses narines sont logées à l’extrémité du bec. Il aurait d’ailleurs l’odorat le plus puissant des oiseaux.

La femelle pond un œuf unique par couvée, qui représente parfois jusqu’à 30% de son poids ! L’œuf du kiwi est en effet presque 10 fois plus gros qu’un œuf de poule.

CASOAR A CASQUE d’Australie

Lointain cousin du Kiwi, c’est également un oiseau marcheur à l’allure unique voir ICI

CAURALE SOLEIL

Caurale — Tony Hisgett — Flickr

Ailes repliés, cet oiseau de taille moyenne, passe inaperçu dans son environnement, le long des berges des rivières et lagunes des forêts tropicales d’Amérique. Mais quand il les déploie, il se transforme en un magnifique oiseau-papillon, menaçant pour ses adversaires.

Pour se défendre et impressionner, il déploie alors ailes et queue, affichant deux demi cercles fauves et noirs semblables à d’immenses yeux. Si cette technique d’intimidation échoue, il lui reste encore la possibilité de prendre ses ailes à son cou…

Marie Catherine Phanekham |Bloggeuse sur Internet https://www.marie-catherine-phanekham.fr/

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store